regisgerard.com... La pche sur toute la ligne -> Retour  la page d'accueil

Afficher la zapette des mises  jour de regisgerard.com !

RegisGerard - La pche sur toute la ligne

Les techniques :
Mouche
	articles
	dossiers
Carnassier
	articles
	dossiers
Salmonids
	articles
	dossiers
Carpe
	articles
	dossiers
Coup
	articles
	dossiers rgis grard la pche en eau douce Initiation
	Poissons
	Techniques
	Montages
	Gestes
	Conseils rgis grard la pche en eau douce Coin des Experts rgis grard la pche en eau douce Test Produits rgis grard la pche en eau douce Bons Coins rgis grard la pche en eau douce Histoires rgis grard la pche en eau douce Dernire Minute
English / Hrvatski tous les poissons d'eau douces avec rgis grard Coup de Gueule
Coup de Coeur tous les poissons d'eau douces avec rgis grard Vos Annonces tous les poissons d'eau douces avec rgis grard Vos Belles Prises tous les poissons d'eau douces avec rgis grard Vos Questions tous les poissons d'eau douces avec rgis grard Forum tous les poissons d'eau douces avec rgis grard Salons tous les poissons d'eau douces avec rgis grard Boutique

3 EMERGEANTES PASSE-PARTOUT

emergeante De véritables sauve-bredouilles, ces trois émergeantes permettent de faire face même dans les situations les plus difficiles !

Il existe plusieurs variantes de l’oreille de lièvre, les modèles traditionnels étant cerclés de tinsel doré ou argenté.
Il existe plusieurs variantes de l’oreille de lièvre, les modèles traditionnels étant cerclés de tinsel doré ou argenté.

Qu’est ce qu’une émergeante ? Il s’agit d’une mouche qui imite la phase transitoire de l’insecte entre son stade nymphal et son stade aérien de subimago*. Après avoir quitté le fond, l’insecte parvient dans la pellicule où il doit se débarrasser de son exuvie* avant de poursuivre sa transformation finale. Son corps est en ce moment toujours dans l’eau tandis que ses ailes en formation et son sac alaire apparaissent à peine à la surface. C’est pendant cette phase qu’il est le plus vulnérable et qu’il devient pour les poissons une proie très facile !

Vu leur extraordinaire efficacité dans presque toutes les situations et tout particulièrement dans les pêches difficiles ainsi que dans la pêche de , de plus en plus de moucheurs utilisent des émergeantes. Par conséquent, la gamme de modèles proposés sur le marché s’est agrandie considérablement ces dernières années et le choix devient de plus en plus difficile.

  

 

L’oreille de lièvre

Ce grand classique doit obligatoirement figurer dans chaque boîte à mouche et si possible en différentes tailles qui généralement vont du n°14 au 18. Le modèle présenté est monté sur un hameçon n°16.
Le montage de cette mouche est extrêmement simple. Il s’agit tout simplement d’enrouler sur toute la hampe de l’hameçon un dubbing* provenant d’une oreille de lièvre. Pour les cerques* sont utilisées quelques fibres issues du cou de coq roux.
Cette artificielle fait miracle dans les petites rivières rapides pêchables à la mouche, mais aussi dans toutes les zones courantes.

  

Inutile de graisser une mouche en CDC, après chaque prise il suffit de la laver et d’effectuer quelques faux lancers afin de la sécher, pour qu’elle flotte à nouveau parfaitement !
Inutile de graisser une mouche en CDC, après chaque prise il suffit de la laver et d’effectuer quelques faux lancers afin de la sécher, pour qu’elle flotte à nouveau parfaitement !

L’émergeante CDC

L’utilisation du CDC (cul de canard) a véritablement révolutionné le montage de mouches, car les plumes prélevées sur le croupion de canard ont la particularité de flotter parfaitement grâce à l’imperméabilisation naturelle obtenue par les sécrétions des glandes anales. De plus, l’extrême légèreté et souplesse de ce matériau permettent à l’artificielle d’évoluer naturellement sur l’eau tel un vrai insecte emporté par le courant, à condition tout de même d’utiliser des hameçons très, très fins !

Le modèle présenté, monté sur l’hameçon n°16, est une variante de la célèbre Pheasant Tail. La queue et l’abdomen sont réalisés à l’aide des fibres de queue de faisan, pour le thorax est utilisé le dubbing synthétique, tandis que les ailes sont représentées par une touffe de CDC marron. Cette mouche qui s’utilise généralement dans les zones intermédiaires, est particulièrement efficace pour les truites et ombres difficiles ou éduqués.

  

Fixez l’aile avant de réaliser le thorax, afin qu’elle soit maintenue en position verticale.
Fixez l’aile avant de réaliser le thorax, afin qu’elle soit maintenue en position verticale.

L’émergeante parachute

Les moucheurs scandinaves ne jurent que par elle et dans leurs boîtes cette mouche figure dans toutes les tailles et dans tous les coloris. Le modèle proposé est réalisé sur un hameçon n°14. L’abdomen et le thorax sont créés à partir d’un dubbing synthétique de couleur marron-roux. Pour la queue est utilisé un hackle* de cou de coq tacheté crème-marron, monté de façon suivante : coupez la pointe et après avoir rabattu les fibres sur 2/3 de la plume fixez-la sur l’hameçon par sa base.

Le même hackle est utilisé pour fixer l’aile en anthron blanc. Le corps imitant l’exuvie repose dans la pellicule ainsi que le hackle qui lui imite les pattes de l’insecte en train d’éclore, ce n’est que l’aile qui demeure visible au-dessus de l’eau.
Peu utilisée chez nous, cette émergeante d’éphémères est pourtant d’une efficacité remarquable en toute saison mais surtout dans les zones calmes. Elle donne également d’excellents résultats en lac et en réservoir.

    

Quelques moments privilégiés se prêtent particulièrement bien à la pêche à l’émergeante. Au cœur de l’été, lorsque le début de l’éclosion coïncide avec un temps couvert et humide ou mieux encore une pluie fine.

[Voir les archives]

Dictionnaire : quelques définitions

Dictionnaire : quelques définitions   * subimago : stade transitoire qui précède l’envol d’un insecte qui dérive en surface avant de trouver un appui pour s’envoler.
* exuvie : enveloppe abandonnée par l’insecte lors de son éclosion à l’air libre.
* dubbing : matériau servant à la confection des corps de mouches ; peut être naturel s’il est réalisé avec la fourrure de lièvre, lapin ou synthétique s’il est créé avec des fibres synthétiques.
* cerques : imitent la queue, filaments plus ou moins longs qui se trouvent à l’extrémité de l’abdomen de la larve ou de l’insecte adulte.
* hackle : mot d’origine anglaise désignant la plume de cou de coq en forme de lancette.
 

Revenir ...

[ Précédente   |  Accueil  |  Tous les poissons   | Plan du site  |  Tous droits réservés   |  Mentions légales   |  Qui sommes-nous   |  Nos activités   |  Nous contacter