regisgerard.com... La pche sur toute la ligne -> Retour  la page d'accueil

Afficher la zapette des mises  jour de regisgerard.com !

RegisGerard - La pche sur toute la ligne

Les techniques :
Mouche
	articles
	dossiers
Carnassier
	articles
	dossiers
Salmonids
	articles
	dossiers
Carpe
	articles
	dossiers
Coup
	articles
	dossiers rgis grard la pche en eau douce Initiation
	Poissons
	Techniques
	Montages
	Gestes
	Conseils rgis grard la pche en eau douce Coin des Experts rgis grard la pche en eau douce Test Produits rgis grard la pche en eau douce Bons Coins rgis grard la pche en eau douce Histoires rgis grard la pche en eau douce Dernire Minute
English / Hrvatski tous les poissons d'eau douces avec rgis grard Coup de Gueule
Coup de Coeur tous les poissons d'eau douces avec rgis grard Vos Annonces tous les poissons d'eau douces avec rgis grard Vos Belles Prises tous les poissons d'eau douces avec rgis grard Vos Questions tous les poissons d'eau douces avec rgis grard Forum tous les poissons d'eau douces avec rgis grard Salons tous les poissons d'eau douces avec rgis grard Boutique

LA PERCHE AU POISSON D’ETAIN

la perche au poisson d'etain Cette technique est conseillée à tous ceux qui recherchent une pêche zen et désirent prendre du poisson sans se prendre la tête !

Les perches sont le plus souvent attirées par les éclats lumineux envoyés par le poisson d’étain. Pour renforcer sa brillance, vous pouvez le gratter avec un objet métallique ou encore mieux, l’astiquer au Miror !
Les perches sont le plus souvent attirées par les éclats lumineux envoyés par le poisson d’étain. Pour renforcer sa brillance, vous pouvez le gratter avec un objet métallique ou encore mieux, l’astiquer au Miror !

Il y a comme ça certaines techniques, vieilles comme le monde, qui semblent tomber aux oubliettes. Quel dommage, car elles donnent encore aujourd’hui de très bons résultats. C’est le cas du poisson d’étain qui n’a pourtant que des avantages !
Il est d’une grande simplicité et facilité d’utilisation quels que soient le lieu, l’époque de l’année et même le niveau du pêcheur. Confirmés ou débutants, tous peuvent avec de réelles chances de prises, pêcher au poisson d’étain. Seulement quelques modèles de taille et de poids différents, suffisent pour pratiquer aussi bien en lac qu’en rivière, bras mort, étang, sablière...
Avec son action verticale, ce leurre passe et repasse lentement au cœur des obstacles, habitats privilégiés des perches, et déclenche leur attaque par la répétition d’un même mouvement.
Pour finir, avec cette technique peu de poissons sont loupés pour cause de mauvais ferrage. Dans la majorité des cas, ils se ferrent seuls lors de l’attaque !

  

 

Les postes à dandiner

Il est possible de pratiquer la dandine au poisson d’étain en pleine eau. Mais cette façon de procéder donne de moins bons résultats que d’explorer longuement des postes marqués. Quel que soit le type d’eau, le bon poste à perches doit être suffisamment profond et encombré pour leur servir de refuge et de lieu de chasse.
En eau close, les berges abruptes, les souches, branches et tout obstacle immergé… abritent souvent des bancs importants de perches.
En rivière, prospectez en priorité les embouchures de petits affluents, les parois verticales, piles de ponts, murs, zones de palplanches, pieds de déversoirs, chutes d’eau, éboulis rocheux, remous...
En lac, les hauts fonds, aplomb de falaises, lieux encombrés, anciens murs, arbres, la proximité des digues, arrivées d’eau… font partie des lieux les plus fréquentés par les perches !
Sur chaque poste, il convient de vous déplacer très lentement sur toute sa longueur et avec une grande discrétion. Ainsi vous pouvez prospecter pendant plusieurs heures un arbre immergé, en allant et venant le long de chaque branche. N’hésitez pas à revenir sur un endroit déjà prospecté !

  

Réglez le frein du moulinet en fonction de l’encombrement du poste. Plus les risques d’accrochage pendant le combat sont importants, plus il sera réglé dur.
Réglez le frein du moulinet en fonction de l’encombrement du poste. Plus les risques d’accrochage pendant le combat sont importants, plus il sera réglé dur.

Action de pêche

Ne lancez pas le poisson d’étain pour le ramener. L’action, appelée dandine, est verticale et s’effectue sous la pointe du scion, à l’aplomb de la zone à prospecter.
Laissez descendre le poisson d’étain jusqu’au fond. Une fois la bannière assouplie, baissez la pointe du scion jusqu’à la surface de l’eau et réalisez quelques tours de manivelle afin de tendre la ligne. Dès sa tension, un demi tour supplémentaire décolle le leurre de 30 à 40 cm par rapport au fond.
L’animation est un enchaînement de tirées plus ou moins rapides et de redescentes. Réalisez des mouvements souples mais pas brutaux afin de remonter de 1 à 2 m le poisson d’étain. Laissez-le redescendre, bannière détendue en rabaissant la canne. Dès que la pointe du scion touche la surface, il est temps de recommencer la tirée verticale.
Après cinq ou six passages à une hauteur donnée, quelques tours de manivelle permettent d’accéder à l’étage supérieur et ainsi de suite. Une fois parvenu en surface, redescendez rapidement le leurre sur le fond et renouvelez l’action.

  

A son époque de gloire, plus de 30 modèles de poisson d’étain étaient disponibles. Aujourd’hui sont utilisés seulement trois : lisses, à miroir et avec écailles.
A son époque de gloire, plus de 30 modèles de poisson d’étain étaient disponibles. Aujourd’hui sont utilisés seulement trois : lisses, à miroir et avec écailles.

Matériel

Utilisez une canne à anneaux, télescopique, à emboîtement ou téléréglable. Pour la pêche du bord, choisissez une canne longue, de 4,50 m à 5 m, voire plus, car elle rend possible de passer facilement entre les branches. En revanche en barque, un modèle d’une longueur de 2,5 m à 3 m convient parfaitement. Mais dans tous les cas, le plus important est que la canne soit d’action semi-parabolique* afin de permettre d’enchaîner harmonieusement tous les mouvements d’animation.
Le moulinet de type mi-lourd, muni d’un frein précis, est garni d’un Nylon fluo d’un diamètre de 22 à 28/100 selon l’encombrement du poste.
Des poissons d’étain d’aspect, de forme et de poids différents, sont armés selon les cas, d’un hameçon simple, double ou triple. Sélectionnez les plus petits, de 4 cm pour un poids de 5 g, pour les zones peu profondes tandis que les plus gros de 10 cm pour un poids de 30 g, pour pêcher efficacement en lac, jusqu’à 20 m.

    

Deux types de touches sont possibles. La plus fréquente se traduit par un assouplissement anormale de la bannière, le plus souvent lors de la descente du poisson d’étain. La seconde intervient lors du redémarrage du leurre proche du fond, elle est ressentie par un toc ou une lourdeur. Dans les deux cas, sanctionnez sans attendre toute anomalie par un ferrage appuyé !

[Voir les archives]

Dictionnaire : quelques définitions

Dictionnaire : quelques définitions   * action semi-parabolique : lors d’un effort c’est 50% de la canne qui se déforme ; il existe également l’action de pointe où c’est uniquement l’extrémité de la canne qui se cintre et l’action parabolique où c’est l’ensemble de la canne qui plie.  

Revenir ...

[ Précédente   |  Accueil  |  Tous les poissons   | Plan du site  |  Tous droits réservés   |  Mentions légales   |  Qui sommes-nous   |  Nos activités   |  Nous contacter