regisgerard.com... La pche sur toute la ligne -> Retour  la page d'accueil

Afficher la zapette des mises  jour de regisgerard.com !

RegisGerard - La pche sur toute la ligne

Les techniques :
Mouche
	articles
	dossiers
Carnassier
	articles
	dossiers
Salmonids
	articles
	dossiers
Carpe
	articles
	dossiers
Coup
	articles
	dossiers rgis grard la pche en eau douce Initiation
	Poissons
	Techniques
	Montages
	Gestes
	Conseils rgis grard la pche en eau douce Coin des Experts rgis grard la pche en eau douce Test Produits rgis grard la pche en eau douce Bons Coins rgis grard la pche en eau douce Histoires rgis grard la pche en eau douce Dernire Minute
English / Hrvatski tous les poissons d'eau douces avec rgis grard Coup de Gueule
Coup de Coeur tous les poissons d'eau douces avec rgis grard Vos Annonces tous les poissons d'eau douces avec rgis grard Vos Belles Prises tous les poissons d'eau douces avec rgis grard Vos Questions tous les poissons d'eau douces avec rgis grard Forum tous les poissons d'eau douces avec rgis grard Salons tous les poissons d'eau douces avec rgis grard Boutique
 

LE SANDRE A LA TIRETTE

Pour déclencher l’attaque du sandre, le plus difficile dans la pêche à la tirette est de trouver le bon rythme entre les tirées et les phases d’arrêt !

Le sandre change d’attitude d’un jour à l’autre, en général des tirées lentes et irrégulières entrecoupées de courts arrêts donnent les meilleurs résultats.
Le sandre change d’attitude d’un jour à l’autre, en général des tirées lentes et irrégulières entrecoupées de courts arrêts donnent les meilleurs résultats.

Peut-on pêcher à la tirette sur tous les types de poste ?

Non ! Cette technique est supérieure à beaucoup d’autres sur les postes marqués de taille moyenne, à fond propre, tels que plages, hauts-fonds...
La présence importante d’herbes aquatiques ou d’obstacles la rend inopérante car les accrochages sur le fond deviennent trop fréquents.

S’agit-il d’une pêche itinérante ?

Oui, même si la distance parcourue est moins importante qu’avec d’autres techniques dont la prospection est plus rapide telles que le leurre souple.
Il convient de réaliser chaque passage à quelques mètres, deux ou trois, du précédent ce qui permet un ratissage méticuleux du poste.

Faut-il utiliser un matériel spécialisé ?

Non ! Une canne de type quiver tip, anglaise ou même carnassiers prévue pour le leurre souple, peut faire l’affaire.
Le plus important est que le scion ne soit pas trop dur et que l’action d’ensemble de la canne soit de type semi-parabolique* ou parabolique afin que lors des attaques le sandre sente le moins possible le nerf de la canne.

Peut-on utiliser tous types de leurres avec cette technique ?

Non ! L’enchaînement de tirées à de plus au moins longs arrêts sur le fond oblige à sélectionner des leurres efficaces pendant toutes les phases de l’animation.
Les cuillers tournantes et ondulantes ainsi que les poissons nageurs coulants sont à exclure. En revanche, les leurres souples figuratifs*, poissons nageurs flottants ou suspendings et surtout les poissons naturels vivants ou morts ainsi que les vers canadiens et autres, sont excellents.

Existe-t-il un montage spécifique pour cette technique ?

Oui ! Un plomb sabot*, d’un poids de 10 à 50 g en fonction de la distance et de la profondeur de pêche ainsi que de la force du courant, est monté coulissant sur le corps de ligne réalisé en fil fluo 24 à 26/100. Rajoutez une perle afin de protéger le nœud, un émerillon à agrafe et un bas de ligne, d’une longueur d’environ 50 cm et d’un diamètre de deux centièmes inférieur à celui du fil issu du moulinet.

  

Si vous pêchez avec un vif ou un poisson mort, il est préférable d’utiliser un eschage de type Stewart*, permettant de ferrer à la touche. Ce montage évite que le sandre engame trop profondément ce qui remettrait en question son avenir si vous devez le relâcher.

[Voir les archives]

Dictionnaire : quelques définitions

Dictionnaire : quelques définitions   * action semi-parabolique : lors d’un effort ce sont les 50% de l’extrémité de la canne qui se déforment ; il existe également l’action de pointe où c’est uniquement la pointe du scion qui se cintre et l’action parabolique où c’est l’ensemble de la canne qui plie.
* leurres souples figuratifs : imitent parfaitement une proie habituelle des carnassiers, écrevisse, poissonnet...
* plomb sabot : plomb qui de part sa forme à angle droit soulève du fond des particules faisant croire au sandre qu’il s’agit d’un poissonnet en train de se nourrir.
* montage Stewart : montage faisant appel à deux hameçons, un simple à l’avant piqué dans les lèvres du poisson appât et un triple piqué au niveau de la nageoire dorsale.
 

Revenir ...

 [ Precedente   |  Accueil  |  Poissons   | Plan du site  |  Droits reserves   |  Mentions legales   |  Qui sommes-nous   |  Nos activites   |  Contact